Le Chapitre en bref

QUI SOMMES-NOUS?

La North American Society for Trenchless Technology (NASTT) est une association qui regroupe des municipalités, des ingénieurs-conseils, des professeurs, des entrepreneurs, de même que des agences gouvernementales et des propriétaires d'emprises publiques impliqués dans le domaine des technologies sans tranchée. Le chapitre des Grands-Lacs, du Saint-Laurent et de l’Atlantique est une filiale de la NASTT et il contribue à véhiculer les préoccupations canadiennes dans l'industrie nord-américaine des technologies sans tranchée.

Le Chapitre des Grands-Lacs, du Saint-Laurent et de l’Atlantique encourage l'avancement et la pratique des technologies sans tranchée pour le bien-être de la population. Ces objectifs sont atteints grâce à la formation et à la recherche et en agissant à titre de catalyseur en matière de changement technologique.

Un des objectifs du chapitre des Grands-Lacs, du Saint-Laurent et de l’Atlantique est de fournir une tribune d'échanges, d'où notre implication soutenue. Nous croyons fermement au partage des connaissances et à leur diffusion par le biais de différentes activités. Depuis sa création en 1995, le chapitre a réalisé plusieurs projets. Nous sommes fiers de ces initiatives et de leurs retombées dans le domaine des infrastructures urbaines.

À l'heure actuelle, le Chapitre des Grands-Lacs, du Saint-Laurent et de l’Atlantique compte quatre comités actifs:

  • Education et Formation
  • Site web
  • Chapitres étudiants
  • Bulletin GLSLA

Comment le chapitre des Grands-Lacs, du Saint-Laurent et de l’Atlantique peut-il aider nos municipalités à implanter les technologies sans tranchée de façon proactive? Notre chapitre va poursuivre sa mission d'éducation, de recherche et agira comme catalyseur pour des changements efficaces en matière de technologies et de procédés. Les technologies sans tranchée sont en pleine évolution ; appuyer les gestionnaires d'infrastructures afin qu'ils atteignent la performance et la fiabilité souhaitées constitue une priorité.


Membres du Conseil d'Administration

Suite aux Élections 2014 du Conseil d’administration du GLSLA, nous vous annonçons la réélection des dix (10) membres, pour les dix (10) postes disponibles. Le Conseil d’administration désire remercier tout ceux qui ont pris le temps de voter! 

Positions actuelles:

Kevin Bainbridge (Robinson Consultants Inc) - Président
Anna Polito (City of Dollard-des-Ormeaux) - Vice Président
Derek Potvin (Robinson Consultants) - Trésorier
Gerald Bauer
 (Stantec) - Secrétaire
Sandra Gelly (GAME Trenchless Consultants) - Comité du site web et Comité des Chapitres étudiants avec le support de Gerald Bauer
Dave Crowder (R.V. Anderson) - Comité du magazine
Julia Noble (Pipeflow Contracting Corp) - Membre du Conseil d'administration
Harry Krinas (City of Hamilton) - 
Membre du Conseil d'administration
Michelle Moore (Region of Niagara) - Comité de formations

ainsi que Brian Moreau (CBCL Limited) - ACWWA et représentant des provinces canadiennes de l'Atlantique 


quelques mots sur la permanence de la nastt

La North American Society for Trenchless Technology a été fondée et reconnue comme organisme sans but lucratif en juin 1990. Cette société est née du besoin d'avoir une organisation dédiée à la problématique des technologies sans tranchée, à laquelle se grefferaient plusieurs disciplines et industries. Elle est la seule organisation en Amérique du Nord qui veille exclusivement à l'avancement et à la pratique des technologies sans tranchée.

Image of pipeD'ailleurs, le but premier de la NASTT est d'encourager l'avancement et la pratique des technologies sans tranchée pour le bien-être de la population. Ceci est possible grâce aux activités de formation et de recherche, à l'organisation de symposiums, de colloques, d'expositions et de démonstrations en chantier. Par le biais de conférences internationales, elle agit également comme catalyseur dans le transfert de connaissances.

La NASTT est la division nord-américaine de la International Society for Trenchless Technology (ISTT). Conjointement avec cette dernière, la NASTT organise périodiquement le NO-DIG International.

La NASTT compte plus de 850 membres. Ces membres sont des fabricants et des fournisseurs, des entrepreneurs, des propriétaires d'emprises publiques, des représentants municipaux, des agences gouvernementales, des ingénieurs-conseils, des chercheurs, des professeurs et des étudiants. À chaque année, la NASTT organise un congrès et une exposition Nord Américaine connus sous le nom de NO-DIG.

Les membres reçoivent le Bulletin de la NASTT, un feuillet publié quatre fois par année, la revue mensuelle Trenchless Technology et Underground Construction ainsi que le répertoire des membres de la NASTT et de la ISTT, le  répertoire international des technologies sans tranchée et le répertoire de l'industrie nord-américaine des technologies sans tranchée.

La NASTT est dirigée par un conseil d'administration composé de 16 membres représentant diverses disciplines et régions. La NASTT a mis en place les comités suivants :

  • Membership
  • Programmation
  • Formation et communication
  • Sécurité Excavation
    • Forage directionnel
    • Forage horizontal
    • Microtunnelier
    • Conduite poussée en tunnel
  • Réhabilitation
    • Câble
    • Gaz
    • Égout
    • Eau potable

La participation aux comités est ouverte à l'ensemble des membres.

North American Society for Trenchless Technology
c/o Losi & Ranger, PLLC
7445 Morgan Road, Liverpool, NY 13090 USA
Pour rejoindre le NASTT, veuillez contacter Molly Margosian au (216) 570-8711 ou Michael Willmets au (613) 424-3036.
Site Web:  www.nastt.org

 


qu'est-ce que les technologies sans tranchÉe?

Les technologies sans tranchée se définissent comme une famille de méthodes de construction, de matériaux et d'équipements qui ne sont pas encombrantes et qui limitent les travaux d'excavation. On utilise ces technologies pour l'installation de nouvelles conduites ou le remplacement et la réhabilitation des infrastructures souterraines existantes.

L'objectif principal de ces techniques est de minimiser les impacts sociaux et environnementaux qui découlent de travaux effectués.


LES TYPES DE TECHNOLOGIES SANS TRANCHÉE

  • Chemisage
  • Tubage
  • Interventions ponctuelles
  • Réhabilitation par projection
  • Nouvelles installations
  • Réhabilitation de chambres et de regards d'accès

UN BREF HISTORIQUE

L'utilisation fréquente des technologies sans tranchée pour l'installation, le remplacement et la rénovation d'infrastructures souterraines constitue un développement assez récent. Cependant, plusieurs relevés nous indiquent que l'utilisation de ces technologies remonte à l'ère des romains.

Dès 1860 aux États-Unis, des projets isolés de conduites poussées en tunnel sous les voies ferrées étaient répertoriés. Un usage plus important est apparu dans les années 1890. Une mention retrouvée dans les actes de conférences du 10e congrès annuel de la New England Roadmasters Association en 1892 figure certainement au nombre des premiers relevés faisant état de l'utilisation de la technique des conduites poussées en tunnel. Il y était question d'installer des conduites en fonte à travers un remblai en utilisant des vérins hydrauliques. Entre 1860 et 1890, la Northern Pacific Railroad Company a développé la technique des conduites poussées en tunnel en utilisant des conduites en fonte grise. En 1930, la même entreprise avait poussé des conduites en béton armé dont le diamètre variait de 1050 mm (42 pouces) à 1800 mm (72 pouces).

Une des premières utilisations du forage horizontal a été effectuée par Fred Melsheimer en Californie en 1946 pour l'installation de câbles électriques. À partir d'une technologie empruntée à l'industrie pétrolière, son équipement composé d'une centrale à boue et d'une foreuse permettaient la rotation de tiges évidées et d'une tête de forage. De l'eau ou une boue de bentonite était injectée par la tête de forage et les déblais étaient évacués vers la surface. À certains égards, la technique de Melsheimer peut être considérée comme la première utilisation de technologies sans tranchée pour l'installation de câbles.

L'évolution des besoins de la société et par conséquent, des donneurs d'ouvrages, a provoqué aux alentours de 1960, une nouvelle vague de technologies sans tranchée. En 1960 et 1970, des efforts à l'échelle nationale ont été déployés afin de doter d'infrastructures toutes les municipalités. En 1980, la hausse du niveau de qualité de vie, de même que la hausse des demandes sur les plans industriel et commercial ont entraîné le renforcement, le remplacement et la réhabilitation de plusieurs réseaux existants. La compétition pour un espace souterrain limité, jumelé à une augmentation fulgurante du nombre de voitures et le besoin de réduire les interruptions de la circulation automobile au minimum a fait en sorte que les technologies sans tranchée sont devenues des solutions intéressantes.

Le développement de nouveaux procédés pour la réhabilitation de conduites existantes, ceci afin d'augmenter leur durée de vie, a débuté dans les années 70. Le tubage ou l'insertion d'une petite conduite à l'intérieur de l'ancienne, était déjà utilisé depuis un certain temps. Les nouvelles méthodes consistaient: a) en l'utilisation d'une technique d'éclatement pour retirer l'ancienne conduite et la remplacer simultanément avec une nouvelle et b) en la fabrication in situ un nouveau revêtement en insérant une gaine imprégnée de résine dans la conduite existante afin de former une nouvelle conduite structurellement indépendante suivant sa cure.

Plusieurs procédés ponctuels ont été développés pour réparer des déficiences locales, comme les fissures ou l'affaiblissement des joints.

Certains systèmes peuvent être utilisés pour l'injection de résine à distance, de même pour injecter de l'uréthane et d'autres matériaux pour colmater les déficiences locales.

Des recherches subventionnées par la Electric Power Research Institute (EPRI) et le Gas Research Institute (GRI) au milieu des années 1980 ont eu pour conséquence le développement d'équipements de surveillance et de plusieurs techniques dirigeables visant l'installation ou le remplacement de câbles et des conduites sous pression.

La technique du microtunnellier, une des plus récentes techniques dans le domaine, a été développée au Japon en 1973.

En 1980, l'utilisation des technologies sans tranchée était déjà répandue à travers le monde, et notamment en Allemagne où son développement s'est poursuivit. Pendant les années 1980, les techniques des conduites poussées en tunnel et du microtunnellier permettaient d'installer des conduites permanentes et de haute qualité d'une manière souvent plus efficace que les méthodes traditionnelles.

L'utilisation des technologies sans tranchée constitue une occasion de remédier à nos imposants problèmes d'infrastructures souterraines d'une façon économique et sécuritaire. De plus, on minimise les inconvénients subis par les citoyens et les dommages causés à l'environnement. Les recherches en cours pour développer et améliorer les équipements de pointe et les procédés permettront à notre industrie de se démarquer en matière de technologie et d'innovation.

Web Weaver: VoyageurWeb